Interview C

REUTERS/Darrin Zammit Lupi
REUTERS/Darrin Zammit Lupi

Luca X, Directeur des Ressources Humaines du Ministère des affaires étrangères italien

Quelle proportion d’hommes et de femmes y-a-t-il dans l’entreprise? Quelle proportion d’hommes et de femmes y-a-t-il dans les postes à haute responsabilité?

Au Ministère des affaires étrangères, il y a environ 900 diplomates (avec 300 bureaux à l'étranger), 3000 agents administratifs et 2800 contractuels locaux. Si on parle du nombre total de travailleurs, il y a en réalité plus de femmes que d'hommes. Si on parle de postes, dans la carrière diplomatique, de semi-dirigeants ou dirigeants, la situation change. Je me limiterais à parler uniquement des diplomates, car les autres employés ne sont pas importants pour le sujet de votre étude, n'ayant que peu de possibilités d’évolution de carrière. Le concours diplomatique a été ouvert aux femmes à la fin des années 1960, mais jusqu'à la fin des années 1990, la proportion de femmes qui postulaient et passaient le concours était beaucoup plus faible que celle des hommes. Dans mon concours, qui a été fait en 1989, les femmes qui l'ont gagné étaient 4 et les hommes 24. C’est plus ou moins cette proportion qui s’est maintenue jusqu'au début des années 2000. Dans les concours aujourd’hui, par contre, le pourcentage de femmes a augmenté, atteignant 30% : une proportion de 2/3 d’hommes et 1/3 de femmes.

Dans la carrière diplomatique, il faut entre 25 et 30 ans pour rejoindre des postes en tête du classement, comme les premiers postes de direction générale (comme mon poste actuel par exemple). Pour les positions semi-apicales, type Directeur Général adjoint, il en faut 20 ; Chef de cabinet, une quinzaine plus ou moins. Les femmes entrées (dans le ministère) dans les 20-25 dernières années sont moins nombreuses comparées aux hommes, donc même dans les positions supérieures, cette proportion est reflétée. Bien que dans le secteur public aujourd'hui, il existe une faveur envers les femmes pour atteindre l'égalité des sexes. C’est un des objectifs du Gouvernement actuel.

Moi, en tant que Directeur Général, j'ai un objectif stratégique, sur lequel on décide si me donner la prime de résultat (et en cascade si la donner à tous ceux qui travaillent avec moi, pour ma direction générale), qui est de promouvoir et de réaliser pour les femmes la concession de postes à haute responsabilité et de promotions. Par exemple, dans les évaluations des derniers 2 ou 3 ans, les femmes ont certainement eu plus de récompenses que les hommes.

Comment jugez-vous l’ambition d’une personne?

C'est une bonne question. L'ambition pour moi est la volonté de grandir professionnellement dans une structure, qui peut être privée ou publique. Mais cette croissance doit également être équilibrée et compatible avec les besoins externes, familiaux et professionnels. Le secteur public est certainement plus sensible en cela par rapport au privé, il favorise plus l'ambition, qui ne doit pas seulement être purement liée au travail.

Sur quels critères se fonde l’évolution de carrière?

Nous sommes soumis à des évaluations annuelles, basées principalement à la fois sur le professionnalisme pur, la maîtrise des langues, la capacité à faire face à des situations complexes, la capacité managériale à gérer les ressources humaines et financières, mais aussi sur des qualités de caractère : savoir contribuer à l'esprit d'équipe, capacité de se rendre disponible pour nos collègues. La combinaison de ces caractéristiques constitue une évaluation annuelle qui est faite pour les 15 premières années de carrière et qui puis devient biennale. Elle est assurée par le supérieur direct et également par le Directeur Général responsable de la zone thématique ou géographique et enfin par le Conseil d'Administration, où se réunissent l’ensemble les directeurs généraux. Sur la base de ces évaluations annuelles, il y a des moments périodiques qui sont les promotions au degré supérieur.

Y-a-t-il des différences entre les avancées de carrière des hommes et des femmes au sein du Ministère?

Historiquement, je ne peux pas vous dire, ce que je peux vous dire que, travaillant dans le secteur des Ressources Humaines depuis 9 ans, il n'y a pas eu de grande différence au cours des 10 dernières années. Probablement une légère faveur envers les femmes : par exemple, notre Secrétaire Général est une femme pour la première fois dans l'histoire du Ministère, il s’agit vraiment du poste apical par excellence.

Pensez-vous que les femmes sont moins ambitieuses ? Si non, pourquoi couvrent-elles moins de postes à haute responsabilité?

Je vous réponds facilement au sujet du Ministère des affaires étrangères, moins facilement à l'égard d'autres structures publiques ou privées parce que je ne les connais pas.

Le travail du diplomate est un travail très complexe d'un point de vue personnel. Il ne facilite pas la composition ou le maintien d'une famille. À un moment donné de ma vie professionnelle, ces dernières années, j'ai préféré rester à Rome pour assurer une certaine stabilité à la vie familiale. Donc, il y a certainement une difficulté. Jusqu'à il y a quelques années, ce type de difficulté a été supportée principalement par les femmes diplomates, qui ont en partie renoncé à une carrière aussi pour ces raisons.

Au cours des dernières années, sûrement pas. Le fait qu'elles soient moins ambitieuses est quelque chose que nous, en tant que structure publique, avons jamais connu. Moi, en tout cas, quand je dois choisir des personnes pour des postes, même délicats, dans ma division générale, je prends des femmes. Les deux postes de Directeur Général adjoint dans mon département sont occupés par deux femmes. Donc, je ne les considère pas moins ambitieuses. Si jamais, peut-être que dans le passé il y avait une mineure ambition, et plus que mineure ambition, je dirais une difficulté à faire cohabiter carrière et famille. Et probablement, en Italie, les femmes n’étaient pas encore prêtes à renoncer à leur vie de famille pour la carrière, ou plus encore les structures où elles travaillaient n’étaient pas prêtes à comprendre les besoins d'une femme et d’une mère aussi. Tout cela, du moins au Ministère des affaires étrangères, est surmonté.

Est-ce qu’il y a de favoritisme envers les hommes ? Est-ce que les femmes sont assistées, en ce qui concerne la maternité par exemple?

Il faut faire un raisonnement sur la substance plus que sur la forme. Sur la forme, les femmes en congé de maternité sont bien sûr protégées, quel que soit l’environnement de travail. Mais cela est seulement d'un point de vue théorique ; d'un point de vue pratique, la femme en congé de maternité peut certainement avoir des problèmes, il peut y avoir si vous voulez aussi des problèmes moraux. Si l’on est en service dans une ambassade à l'étranger où il y a un ou deux diplomates, et l'un d'entre eux est une femme qui va en congé de maternité, donc en abstention obligatoire, cela peut également créer des problèmes moraux. Par exemple, la femme peut penser : « je dois abandonner mes collègues », même si bien sûr, ce n'est pas qu'elle perd son emploi ou doit rentrer à Rome, elle maintient sa place à l'étranger ainsi que sa rémunération. À cet égard, nous avons eu l'idée d'envoyer en mission des collègues de Rome pour prendre temporairement la place des femmes en congé de maternité. Cela pour que la structure ne soit pas affectée par le départ et pour que la femme ne se sente pas « coupable » d'être partie. Ce sont des mesures très incitatives, au-delà de ce que dit la loi.

En termes de rémunération, comment fonctionne le Ministère?

Nous avons une partie principale, fixe, qui est proportionnelle au degré qu’on a. Ensuite, il y a une partie variable relative au type de poste, indépendamment du sexe. Et encore une autre partie variable, que l'on appelle compensation de résultat, qui, elle, peut être sujette à des différences d'un diplomate à l'autre, mais cela est évidemment décidé par le Directeur Général concerné. Je ne dirais pas qu'il y a des faveurs de quelque nature que ce soit, j'exclue totalement qu'il puisse y avoir une discrimination envers les femmes sur la partie économique.

@manu_scogna10

 

 

 

Oppure usa i tuo profili social per commentare

GRAZIE

GUALA
GUALA